Et après c’est quoi ?

Musique : Pascal Peroteau, Fabrice Barré, Philippe Blanc

Si la poésie est la musique que chacun porte en lui, alors les mots et les chants sont les compagnons auxquels tous les enfants ont droit quand ils sont offerts comme le fait Pascal Peroteau. Il ouvre le grand livre des poèmes qui continuent à bercer les plus jeunes comme les plus âgés, et qui ne sont autres que les livres d’images de la vie. Jean de La Fontaine, Robert Desnos, Maurice Carême, Paul Fort, et même Esope, sont sollicités, et rappellent que l’humour n’est pas gaudriole, que l’imaginaire ne se construit pas à coups d’effets tapageurs. L’artiste se soumet à un défi difficile : faire suivre chaque poème emprunté d’un commentaire personnel chanté ou dit, avec une grande virtuosité de la parole musiquée. C’est ainsi que la fable du Corbeau et du Renard est prolongée par la véritable histoire du fromage où, de toutes façons, le corbeau finit perdant. Le bœuf, quant à lui, souhaitait changer de vie : une fée le transforma en grenouille, ce qui n’était pas ce qu’il avait imaginé. Quelques accords de guitare en contretemps pour commencer, clarinettes onctueuses, sanza et ukukélé alertes, la musique comme la voix se fait légère et convaincante pour faire bonne escorte à ces joyaux poétiques.

À lire aussi…