Victor et le ukulélé

Musique : Nicolas Driot / Frank Arbaretaz
Illustrations : Claire Montel

Rase-motte ! nabot ! gnome ! modèle réduit ! avorton ! court-sur-pattes... Victor n’en peut plus de se faire moquer de lui ; mais ce n’est pas parce qu’on est plus petit que la moyenne qu’on n’arrive pas à faire de belles choses - jouer du ukulélé par exemple. Tout sonne juste dans cette histoire tant le ton de l’auteur-interprète que le contenu qui s’appuie sur une fine observation des enfants (Nicolas Driot anime avec eux des ateliers d’écriture). Les chansons - qu’on peut écouter séparément - s’inscrivent harmonieusement dans la continuité du récit, accompagné par des instruments acoustiques : beaucoup de cordes pincées et un ukulélé évidemment.

A partir de 6 ans

À lire aussi…