Atchoum

Paroles, musique et chant : François Hadji-Lazaro, illustrations : Delphine Durand

Avec son physique de videur de boîte de nuit et sa voix qui charrie des cailloux, François Hadji-Lazaro n’a pas vraiment le profil du gentil chanteur pour enfants. C’est pourtant le troisième disque qu’il consacre au jeune public après Pouët et Ma tata mon pingouin Gérard et les autres. Et c’est une réussite. De l’humour, de l’humour et encore de l’humour dans ces douze chansons en prise directe avec le monde de l’enfance. Le leader des Garçons Bouchers n’hésite pas à prendre à contre-courant les tendances actuelles avec un hymne au saucisson aussi réjouissant que totalement anti-vegan et une quasi-déclaration d’amour à La belle au bois dormant qu’il préfère à tous les super-héros. De la tendresse, il y en a aussi avec « Mamie », évocation d’une grand-mère tout à fait ordinaire, mais trop tôt disparue. Côté musique, il y a de quoi s’en mettre plein les oreilles avec des arrangements qui ratissent large - du rock alternatif à la bourrée - et une foultitude d’instruments - de la vielle à roue à la basse en passant par le oud égyptien, le mélodéon cajun, les claviers, la clarinette.. à déguster en famille.

À lire aussi…