Sélection Jeune public printemps 2017


Dès 2 ans

Avant toi (y’avait pas rien) — Petites histoires d’antan

Béatrice Maillet

CD Enfance et Musique

Le récit commence par un arbre généalogique côté filles, avec une aïeule de cent ans devenue, avec la naissance d’une petite fille chez sa propre petite fille, grand-mère d’une grand-mère. Ceux qui auraient quelque difficulté peuvent alors se récupérer sur la chanson qui suit et aborde la même problématique avec le Papa du Papa de Boby Lapointe. Tout cela est joyeusement raconté, chanté a cappella, avec une délicate percussion corporelle. Béatrice Maillet offre aux enfants une chronique familiale où l’on passe insensiblement de la parole à la phrase mélodiée sans que ce soit toujours un chant, encore que ce genre de catégorie étriquée explose avec la narratrice. La phrase prononcée est une vraie phrase musicale du début à la fin. Tout s’enchaîne sans interruption, avec des extraits de chansons judicieusement choisis où Béatrice Maillet invite Félix Leclerc aussi bien que Georges Brassens. Grande souplesse dans les modifications de tempo et les modulations dans le timbre vocal, et tout cela au service d’un récit passionnant sur l’origine de toute vie.

Lorsqu’on parle de rythme dans l’écriture d’une histoire entrecoupée de chansons et surtout dans la façon de la dire, ce CD est à donner en modèle à des musiciens, éducateurs, animateurs en activités avec la petite enfance. Un disque désormais référence.

Gérard Authelain

Berceuses et comptines Berbères

Nathalie Soussana, Jean-Christophe Hoarau

Livre-disque Didier Jeunesse, collection Comptines du Monde

27 chansons du Maroc et d’Algérie.
Collectage et coordination vocale : Nathalie Soussana
Réalisation musicale : Jean-Christophe Hoarau
Interprètes : Mucat, Rachid Brahim-Djelloul, Miléna Kartowski-Aïach…
Illustrations : Virginie Bergeret

Les Berbères sont l’une des populations méditerranéennes les plus anciennes, et curieusement l’une des plus mal connues. Ce livret-disque vient à point nommé pour réparer non seulement une injustice, mais combler une connaissance très approximative de la culture amazigh, notamment pour tous ceux qui ont l’occasion d’aller faire un séjour touristique en Afrique du Nord et qui auraient facilement tendance à confondre les Berbères avec les Arabes, ce qui ne leur convient pas du tout.

L’introduction de Nathalie Soussana est précieuse à cet égard. La qualité des chants, les traductions offertes avec le livret, l’instrumentation, tout concourt à donner de ce « récital » un moment d’écoute très beau, et pas seulement pour les enfants qui se laisseront bercer par les sonorités du guembri, du nay, du violon, du oud. Chaque chanson est présentée et située dans le contexte où elle est chantée à l’enfant. Quand le plaisir de l’audition se greffe sur un discours ethnomusicologique, et vice-versa, cela provoque ce qui s’appelle « un coup de cœur », auquel n’ont pas échappé les membres du jury Charles Cros.

Gérard Authelain

Cap Vert, rondes, comptines et berceuses

Mariana Ramos

CD ARB Music

Avec Paulo Bouwman, Jessica Ramos, Emilie Blayenda

C’est doux et joyeux à la fois : dans ces dix-huit chansons et comptines, il y a cette façon si particulière qu’ont les Cap-Verdiens de caresser la langue portugaise tout en douceur et en rondeur et des rythmes où se rencontrent le Brésil et l’Afrique. Voix souple et chaleureuse, Mariana Ramos, interprète bilingue, est aussi à l’aise dans une chanson de carnaval que dans une berceuse a capella ou les incantations d’une recette de sorcière.

Un disque plein de charme qui traduit une tranquille joie de vivre - servi par d’excellents musiciens : le guitariste Paulo Bouwman et le percussionniste Jean-Emile Biyaenda.

Françoise Tenier


Dès 4 ans

Chaud devant

Le voilà voilà se déchaîne...

CD Victor Mélodie

Par Le Voilà Voilà, paroles et musique : Cedric Levaire

On connaît Les Voilà Voilà pour leurs 3 précédents albums récompensés en raison de la qualité de leurs compositions pour le jeune public. Ce dernier opus est réalisé en solo par l’âme du groupe. Entre Bretagne et Canada, Cédric Levaire est aller puiser une énergie débordante, un accent improbable et plein de charme, des textes chavirant de gentillesse et d’émotion, du peps pour faire se trémousser sur des rythmes bien trempés, et des mélodies plus romantiques. Parler de Grand Papa en regardant les étoiles, raconter les premiers émois amoureux d’un jeune garçon, découvrir des photos de ses parents tout jeunes... Des petits événements de la vie qui aident à se construire, et tout ça en chantant. C’est un peu une leçon de vie et d’optimisme dans l’écriture de ces textes.

Blandine Canonne

De Tombouctou à Bombay

Kattam et ses tam-tam

CD Kattam Tam productions/Compost Records

Des percussions, rien que des percussions (ou presque), mais quelle richesse de rythmes et de sonorités ! Balafon, doum-doum, bendirs, naffar, dhol, percussions vocales... Kattam a étudié le djembé en Guinée, les congas à Cuba, la derbouka au Maroc... De l’Afrique de l’Ouest à l’Inde en passant par le Maghreb et le Moyen-Orient son répertoire éclectique s’appuie sur la tradition mais n’hésite pas à puiser chez Stromae (Allez on danse), dans la BO du film Madagascar (I love to move it) ou dans une chanson enfantine (Si tu aimes le soleil). Dub, rap, funk, pop, techno, electro, rien ne lui résiste.
On entre ainsi de plain-pied dans une musique joyeuse et dansante, accompagné par un chœur d’enfants enthousiastes et une brochette d’invités de choix. Le petit dépliant (un peu succinct) donne des indications sur le contenu musical et les instruments.

Françoise Tenier

La petite galette

Philippe Campiche, Etienne Privat

Livre-disque Le Jardin des mots, coll. Les petits savoureux

De Philippe Campiche et Etienne Privat
Illustrations : Emilie Graebling

La maison d’édition et librairie en ligne Le Jardin des Mots publient les arts de la parole et privilégient le talent des conteurs. Philippe Campiche en est un.
Son talent transforme des histoires très simples en petits contes philosophiques et pleins d’humour : c’est le cas de cette galette, qui finira par se faire manger après avoir roulé devant trois grosses dames qui cherchent à l’attraper ! L’histoire de base est un classique que ceux qui ont lu le Père Castor connaissent. Le magnifique conteur Philippe Campiche, avec la complicité d’Etienne Privat qui crée un climat sonore subtil et a imaginé les chansons, déroule l’histoire et ses variations dans le monde d’aujourd’hui, en jouant tout le temps avec les réactions du public ! Il teinte le quotidien de merveilleux, navigue entre le sérieux et l’absurde, joue avec le temps et le rythme et entraine derrière lui un public subjugué. Cet enregistrement public donne une belle idée du talent de ces deux improvisateurs.

Dominique Boutel

La vérité vraie sur Mireille Marcassin

Emilie Chazerand, Amandine Piu

Livre-disque + MP3 Benjaminsmédia, collection taille M

Texte d’Emilie Chazerand
Illustrations : Amandine Piu
Interprétation : Vincent Leenhardt, Lisa et Bérenger

Un couple « d’un-peu-vieux », humains, adopte un petit marcassin femelle trouvé dans la forêt, qu’il nomme Mireille… Mireille pose beaucoup de questions, tellement et si bien que ses parents l’envoient à l’école. Ses petits camarades aiment discuter et jouer avec ce petit gibier au pelage doux comme du satin, qui rigole et qui n’est pas une chochotte. Mais se présente à Mireille une nouvelle question, un peu difficile : « pourquoi est-ce que je n’ai pas un petit nez en trompette, de jolis petits orteils roses ? ». Lisette, sa maman, va lui dire la vérité…
Ce conte sur le seul petit sanglier à savoir parler, lire et compter, raconte, avec un humour certain, discret et tendre, l’amour, antidote à toutes les difficultés, remède à l’acceptation de soi.

Pour composer ce livre sonore, l’éditeur Benjamins Medias a encore une fois brillamment associé de beaux talents. Le duo auteure/illustratrice, Emilie Chazerand et Amadine Piu, est très fort. Elles s’apprécient et ça se lit. Les dessins tout en crayons donnent de douces couleurs aux personnages attachants, du petit marcassin à tous les petits et grands humains. La conception sonore, assurée par Ludovic Rocca, est inventive et drôle, les extraits musicaux sont riches et pertinents en se situant dans le registre de la musique classique et de la chasse à courre ! Les narrateurs, le comédien Vincent Leenhardt et les enfants Lisa et Bérenger, sont impeccables.

Delphine Lagache


Dès 6 ans

Elvide et Milon — La musique au temps du Moyen Âge

Eric Senabre

Livre-disque Didier Jeunesse

Auteur : Eric Senabre
Illustrations Elodie Coudray
Ensemble Obsidienne
Dit par Jacques Bonnaffé

Nous sommes au temps des troubadours et cette histoire se passe dans un village de Champagne. Milon, jeune garçon de treize ans, aime l’espiègle Elvide. Elle acceptera de l’épouser si Milon satisfait à trois épreuves : rapporter la queue d’un monstre, triompher du plus grand chevalier, rapporter le plus grand trésor de Champagne ! Pas facile quand on est si jeune, mais le malin Milon saura trouver les solutions, et même plus ! Cette histoire, écrite comme un délicieux roman d’amour courtois, présente toutes les caractéristiques de cette littérature du XIIe siècle, genre que l’auteur affectionne et connaît bien. En se plaçant à hauteur d’enfant, le texte initie à l’époque des chevaliers combattants, cherchant à obtenir l’amour d’une belle dame.
Pour illustrer ce conte, l’ensemble vocal et instrumental Obsidienne interprète des compositions d’époque médiévale : Adam de la Halle ou Guillaume Dufay ; et joue sur des instruments d’époque : psaltérion, vièles, flûtes, busine, ou cornemuse... La voix très mélodieuse du récitant nous entraîne dans un voyage où l’on remonte allègrement le temps, où l’on vibre pour les mésaventures des deux jeunes tourtereaux ! Une belle histoire pour le plaisir, et un beau document d’initiation littéraire et musicale !

Blandine Canonne

Gaya et le petit désert

Gilles Vigneault, Jessica Vigneault

Livre-disque La Montagne secrète

Conte de Gilles Vigneault
Chansons : Gilles Vigneault et Jessica Vigneault
Illustrations Stéphane Jorisch
Interprètes : Richard Séguin, Diane Tell, Louis-Jean Cormier, Ingrid Saint-Pierre, Daniel Lavoie, Edgar Bori, Kathleen Fortin, Damien Robitaille, Juliane Belleau, Vincent Davy, Marcel Sabourin

Dans les contes musicaux de Gilles Vigneault, la nature et l’écologie ont toujours une place de choix. Ce nouveau titre ne fait pas exception à la règle ! Ainsi la petite Gaya découvre un jour que le puits près de la maison de son grand-père est à sec. Pourquoi ? A la lecture d’un livre tiré de la bibliothèque du vieil Androu, elle décide d’aller consulter les animaux de la forêt , écureuil, hibou ou castor afin d’en savoir plus. Mais chacun accuse son voisin ! Heureusement son papy est un homme sage qui satisfera sa quête de vérité. D’une grande tendresse, ce récit dédié par l’auteur à l’astrophysicien Hubert Reeves, nous invite au dialogue et à la bienveillance avec la nature et avec les humains mais également à la transmission de génération en génération.
Raconté avec chaleur par Vincent Davy et interprété par Marcel Sabourin et Juliane Belleau, ce conte captivant venu tout droit du Québec est suivi d’un bouquet de dix magnifiques chansons inspirées de cette histoire et interprétées entre autres par Daniel Lavoie, Richard Seguin ou Diane Tell. Tandis que les délicates illustrations aux traits noirs et aux couleurs douces de Stéphane Jorisch complètent cette ode à la planète terre.

Gilles Avisse

Le dattier du sultan de Zanzibar

François Vincent

CD Editions Oui Dire, contes d’auteurs

Raconté par François Vincent
Musique : François Vincent
Arrangements : Manu Chehab
Illustrations Joan Negrescolor

CD Editions Oui Dire, contes d’auteurs

L’histoire est celle du Sultan Toufou qui a de superbes dattes sur le dattier de son jardin. Or une idée pernicieuse lui grignote la cervelle : si un voleur venait à les cueillir avant que je puisse en profiter moi-même. Ce conte est écrit et interprété par François Vincent. Car l’auteur, avant tout musicien, était le mieux placé pour traduire vocalement et musicalement l’humour des péripéties avec les fils qui sont dépêchés successivement pour surveiller le dattier pendant la nuit avant la cueillette. On se doute que tous vont faillir à leur mission. Tout se déroule alors de manière hilarante. Il faut entendre ce Sultan devenu maboule répéter la phrase que chacun des fils marmonne successivement après sa nuit de garde, la tête dans les babouches : « Ya pus d’dattes, papa ».
La guitare sur fond de reggae joue sur elle-même, avec tous les modes de jeu qui permettent de porter le récit. Les percussions accompagnent astucieusement le récit. Il y a surtout la musique de la voix, qui voyage entre confidence, remontrance, satisfaction, fausse hésitation, passion, et aussi parlé-rythmé, parlé-chanté, parlé-théâtralisé, et cent autres formes qui vont au-delà des catégories habituelles du discours et du chant. François Vincent réussit le difficile pari où tous les éléments s’imbriquent avec nécessité les uns dans les autres sans qu’aucun ne puisse être soupçonné d’être simplement le faire-valoir de l’autre.

Gérard Authelain

Le lapin qui voulait devenir très très grand

Patric Rochedy, Sophie Auvin

Livre-disque Le Jardin des mots, coll. Les Savoureux

De Patric Rochedy
Illustrations Sophie Auvin
Livre-disque Le Jardin des mots, collection Les Savoureux

Un lapin bleu qui veut devenir le plus grand lapin du monde à défaut d’être le roi des animaux, un renard qui rêve d’un beau pelage arc-en-ciel. Ici la ruse est plus puissante que la force : le lapin bleu, en digne cousin de Boton le lièvre, vient ainsi successivement à bout d’un tigre féroce, d’un singe rusé, d’un serpent malicieux et d’un crocodile cruel, quant au petit oiseau qui fait tchip tchip c’est en flattant le renard qu’il lui échappera.
Pas d’accompagnement musical pour ces deux contes de dupes : la voix chaleureuse et ronde et l’accent chantant du conteur cévenol, ses échanges avec son jeune public suffisent à créer la magie.

Françoise Tenier

L’énorme crocodile

Roald Dahl

Livre-disque Gallimard Jeunesse Musique

Un classique de la littérature enfantine, signé par Roald Dahl avec son humour habituel. L’énorme crocodile voudrait bien manger un enfant, dodu et bien juteux. C’est délicieux, n’est-ce pas ? Mais les autres animaux de la jungle ne l’entendent pas ainsi. Ils vont s’organiser pour déjouer ses affreux plans.
L’histoire est mise en musique par Isabelle Aboulker à la façon d’une comédie musicale. Excellente interprétation de l’orchestre de chambre de Paris et des enfants du chœur des Polysons, dirigés par Pierre Dumoussaud. Une mention particulière aussi aux chanteurs : le baryton Yann Toussaint dans le rôle de l’affreux crocodile, le ténor Yves Coudray en singe et en éléphant et la soprano Anne Baquet, Dodu-de-la-plume.
Les illustrations très fines et très humoristiques de Quentin Blake, façon BD, sont un régal. Et comme toujours la lecture de François Morel nous ravit, avec juste le recul nécessaire par rapport au texte. Un petit chef-d’œuvre.

Odile Martin

Prince

Nicole Ferroni, Grégory Faive

Livre-disque Editions des Braques

Conte musical, textes et musiques de Sophie Bœuf, illustrations Isabelle Fournier, interprétation : Nicole Ferroni et Grégory Faive
Livre-disque Editions des Braques

Il faut aimer la fantaisie, l’absurde, et les petits coups de pieds dans la tradition, pour apprécier Prince ! Mais si on est sensible à tout cela, Prince est un régal ! L’histoire d’abord, qui mêle joyeusement des éléments de contes, fées, dragons, avec des héros enfants, dans un délicieux méli-mélo !
La musique, elle, composée par la bassoniste Sophie Bœuf, s’amuse à des références, des citations, et est emmenée avec vigueur par un ensemble de musiciens, une majorité de cuivres, dont chaque instrument est un élément de l’histoire, une sorte de Pierre et le Loup mais détourné : pour exemple, les percussions incarnent… une flaque de boue ! Les illustrations sont de petits bijoux, composés comme des collages par Isabelle Fournier : là aussi, on adore les graphies originales, les mélanges entre photos et dessins, la mise en page farfelue !
Et pour raconter ce petit délire, il fallait quelqu’un de totalement anti-conformiste : excellent choix de Nicole Ferroni ! Elle incarne presque tous les personnages avec un tel naturel qu’on a l’impression qu’elle invente l’histoire au fur et à mesure. Rien ne semble l’effrayer : transformer sa voix, raconter sur tous les tons, dialoguer…
Un livre-disque qui ne rentre pas dans les cases, mais c’est ce qui en fait son charme.

Dominique Boutel


Dès 8 ans

Chansons à en perdre la tête

Chansons enfantines à l’époque révolutionnaire

CD ADF-Bayard Musique, label Arc-en-Ciel/Harmonia Mundi

Par les musiciens et le petit chœur de Mademoiselle de Guise
Direction Laurence Pottier et Aline Behar

CD ADF-Bayard Musique, label Arc-en-Ciel/Harmonia Mundi

Nouvel opus de la collection Croc’baroque , après les chansons de la Renaissance et celles de l’époque baroque, les Musiciens de Mademoiselle de Guise et le petit chœur nous permettent de redécouvrir quelques classiques du répertoire enfantin, ainsi que des extraits d’œuvres de compositeurs en vogue à l’époque, les Gretry, Balbastre, Rousseau et autres, dans une version « savante », et avec une prononciation d’époque ! On aura ainsi plaisir à entendre de jolies versions de « Cadet Rousselle » ou des « Trois Jeunes Tambours », dont quelques lignes du livret nous livrent l’explication. Plaisir également à se remémorer que « la Marseillaise » date du 18e siècle, ou à entendre l’original de la chanson « Ah vous dirais-je maman » qui inspira à Mozart ses variations ou l’air des Sauvages dans l’opéra à succès « Les Indes Galantes » de Jean-Philippe Rameau.
C’est dire si le choix est varié.
Les chansons sont entrecoupées par des moments qui donnent à entendre les sonorités variées des instruments qui composent l’orchestre.
Authenticité garantie dans l’accompagnement, puisque les musiciens s’emploient à retrouver, eux aussi, les couleurs orchestrales de l’époque, en interprétant les musiques sur des instruments d’époque : on y entend ainsi le doux son du basson, le son un peu aigrelet du violon baroque, ou celui encore pincé du pianoforte….
Toutes les chansons sont arrangées avec talent par la flûtiste Laurence Pottier, qui dirige également les Musiciens de Melle de Guise et le petit chœur d’enfants chante avec beaucoup de conviction sous la houlette d’Aline Béhar.

Dominique Boutel

Icibalao

Livre-CD Sostenuto/L’Autre Distribution

Chanté et raconté par Presque Oui, avec Delbi et Pierre Marescaux
Texte de Thibaud Defever et Sophie Forte
Illustration Lily Luca

Livre-CD Sostenuto/L’Autre Distribution

« Icibalao » est un conte musical de toute beauté.
Ce récit en chansons aurait pu faire peur, mais il rend plus fort. C’est exactement ce que vit Thibault, l’artiste qui chante et raconte ici une histoire qu’il a « presque » vécue. Thibault est ami avec Nina qui a des étoiles dans les yeux et des fleurs dans le sang. Thibault a peur de tout. Nina n’a peur de rien, pas le choix, pas le temps. Nina l’embarque tout en haut d’un immeuble ou dans la forêt… Puis Nina doit partir, les fleurs ont grandi en elle… Depuis « l’Icibalao », le pays, là-bas, là-haut, Nina, drôle de petit fantôme, revient tout près de son ami pour l’aider à apprendre à vivre ici et maintenant, à devenir grand, à ne plus avoir peur.
L’écriture est magnifique, intelligible pour les enfants, avec une poésie de grands. Le récit est haletant, ce qui y est dit est très important. On suit la douce et précise présence de la voix de Thibault Defever. On se laisse porter par l’impeccable harmonie des trois complices musiciens de Presque Oui (trombone, guitare, batterie). On attrape le trait simple, vivant et comme gravé des dessins de Lily Lucas (une illustratrice qui entre parenthèses est aussi auteure, compositrice, interprète de chansons).
Ce petit livre-disque au format CD, rend heureux comme un soleil qui se lève !

Françoise Tenier

La colonie des optimistes

Antoine Sahler

Livre-disque Actes Sud Junior

D’Antoine Sahler
Illustrations Vincent Bourgeau
Interprètes : Anne Girouard et François Morel

Livre-disque Actes Sud Junior

A la colonie de Sornettes-le-Puits, bien sûr il y a les copains : Lily qui ne peut pas quitter son téléphone, Térence et sa mèche, Brigitte et son doudou… Et puis il y a aussi, en principe, les matinées consacrées au bateau. Mais pour Mica tout ça ne suffit pas. Et un jour elle saute la barrière au fond du jardin et, dans une drôle de cabane, fait une rencontre qui va changer sa vie…
Pour son deuxième conte musical, après « La tête de l’emploi », l’auteur-compositeur-musicien-chanteur Antoine Sahler brosse une galerie de personnages hauts en couleurs qui nous propulse dans une colo plus vraie que nature ! Mais il nous sert surtout une belle tranche de vie, celle de Mica, pleine de surprises, d’émotions et de sentiments profonds. Pour dire ses mots choisis, humoristiques et tendres, il s’est entouré d’une belle pléiade de comédiens : François Morel, Olivier Saladin, Emmanuel Noblet, Thomas de Pourquery, Lucrèce Sassella, etc… Enfin, chaque épisode est entrecoupé de chansons pop joyeuses ou mélancoliques à retrouver dans l’album aux élégantes illustrations signées Vincent Bourgeau. Un livre CD pour voir la vie du beau côté.

Gilles Avisse

Le retour du loup

Nicolas Vanier, Alexandra Markeas

Livre-disque Helium

Conte de Nicolas Vanier
Musique : Alexandros Markeas
Illustrations Pierre-Emmanuel Lyet et Gordon
Raconté par François Morel, orchestre national de France
Direction Alexandre Bloch

Livre-disque Helium

On connaît par cœur l’histoire de « Pierre et le loup ». Des générations d’enfants y ont appris à reconnaître les timbres des instruments de l’orchestre. Mais qu’est devenu le loup ? Nicolas Vanier a imaginé une suite à l’histoire. Le petit Pierre vient retrouver le pauvre loup dans le zoo où il est enfermé et où il se laisse mourir de désespoir. Il faut lui rendre sa liberté !
Comme chez Prokofiev, la musique d’Alexandros Markeas associe un instrument aux différents protagonistes : le tuba pour l’ours, le trombone pour le lion, les cors pour exprimer le désespoir du loup… Le tout remarquablement interprété par l’Orchestre National de France sous la direction d’Alexandre Bloch.
Une fois de plus, François Morel fait merveille pour détailler le texte avec humour et subtilité. A souligner aussi la très grande réussite du livre : illustrations inventives et raffinées de Pierre-Emmanuel Lyet et Gordon, recherche graphique, mise en page particulièrement originale avec des pliages et des surprises incessantes.
Un document rare. Pour tous.

Odile Martin

Les aventures de Guignol

Eric Herbette

CD Frémeaux & associés

Texte : Eric Herbette
Musique : Gabi Levasseur
Chant : Guillaume Farley
Conté par Daniel Mesguich

CD Frémeaux & associés

Au 19e siècle, un digne magistrat lyonnais quittait sa maison en secret pour aller au théâtre de marionnettes ; Jean-Baptiste Onofrio a ainsi retranscrit de nombreuses histoires de Guignol. Quatre épisodes, mais un seul comédien : à l’auditeur de restituer dans son imagination la partie visuelle, de recréer les personnages grâce au talent de Daniel Mesguish qui tour à tour susurre, éructe, s’esclaffe fulmine en donnant à chaque personnage une voix différente.
L’accordéon qui l’accompagne fait le reste évoquant les fuites, les bagarres, les sentiments - sans oublier les onomatopées qui participent à cette remarquable mise en scène sonore. Et comme au théâtre chaque histoire se clôt par une chanson.

Françoise Tenier