Sélection Jeune Public automne 2016


Dès la naissance

Ti-train

Duo Abracadabra Musique

CD abracadabramusiques@yahoo.fr

Ti-train, c’est le nom d’un petit train qui sillonne l’Ile de la Réunion. C’est aussi le deuxième disque du Duo Abracadabra. Ils sont deux musiciens, Luciana Jatuff, et Philippe Bouteloup. Ils chantent, elle avec un délicieux petit accent, à peine perceptible, venu d’argentine et lui, avec la douceur de celui qui chante aux bébés depuis de nombreuses années ; ils jouent des instruments acoustiques, lui de la guitare, elle du violon, tous les deux des petites percussions, avec la complicité de Stephanie Morand. Surtout, ils s’adressent aux tout-petits, à ceux qui n’ont pas encore tout à fait le langage, mais ont déjà une perception des sons et de la musique très fine. Dans ce deuxième album que signent les deux artistes, ils emmènent les plus jeunes dans un voyage en train autour des mots et des langues, qui sont associés aux sons des instruments de leur pays d’origine, ukulélé, cajon, maracas….

Les chansons choisies sont simples, mais mélodieuses, les accompagnements sonores ou instruments les soulignent sans les surcharger. Les deux voix s’entremêlent avec douceur, les arrangements de certains « tubes » du répertoire de comptines ne sont pas systématiques, et à quelques chansons traditionnelles se mêlent des comptines plus contemporaines, comme le très joli Papa Ours de Jean Perronet ou les trois gros Loups d’Eric Darmoise. Le tout respire la fraicheur, la joie de la découverte et du partage de la musique. Le disque se veut le reflet d’un accueil aux autres, en ces périodes de difficiles migrations. Quel joli cadeau de bienvenue.

Philippe Bouteloup est le fondateur de Musique et santé, et les deux artistes tournent ce programme dans les crèches, les hôpitaux , les centres d’accueil.

Dominique Boutel


Dès 2 ans

Tout rond

Livre-disque Benjamins média, taille S

Texte de Christos, illustrations de Charlotte de Ligneris, Voix de Christel Touret

Un petit rond noir, habitant d’un pays tout gris part à la découverte du monde. Dans cette histoire, tout est jeu de correspondances : au blanc de la neige est associé le froid, au noir de la nuit l’obscurité, au jaune du désert la chaleur...Impressions sensorielles encore renforcées par les effets de matières et de textures des illustrations de Charlotte Des Ligneris et les paysages sonores du CD. Concoctés par le génial Ludovic Rocca, ils associent subtilement bruitages et touches musicales tout le long du récit déroulé par la voix doucement chuchotée de Cristel Touret. Pour être simple, le récit n’en est pas moins porteur de sens, puisque le monde - imaginé au départ par le petit rond noir comme une grosse boule bleue - se révèle bien plus intéressant avec toutes ses couleurs. Comme quoi il est toujours bon de partir à la découverte...

Françoise Tenier


Dès 6 ans

Farces et attrapes

Livre-CD Little Village / Harmonia Mundi

Conte musical de Jeanne Plante, illustractions de Albertine, avec François Morel, Olivier Py, Sanseverino, Nicolas Jules, Chloé Lacan, Jeanne Plante Arrangement et réalisation de Fabrice Ravel-Chapuis

Pour son premier livre-CD pour enfants, l’auteur-compositeur-interprète Jeanne Plante s’est amusée à prendre tous les éléments et personnages du conte traditionnel pour les mettre à sa sauce burlesque, musicale et théâtrale. Nous voici donc transportés dans un petit royaume risquant d’être noyé sous les mers… A moins que la princesse Guimauve n’épouse un prince avant le premier jour du printemps. Mais pas si simple ! Car le prince Islapète ne correspond tout à fait aux attentes de la princesse… Et la sorcière Pifcrochu ne cherche qu’à se venger du roi qui l’a éconduite. Heureusement la bonne fée Turlututu veille ! Ayant réuni un super casting de François Morel à Olivier Py, Sanseverino, Nicolas Jules et Chloë Lacan, Jeanne Plante distille sa joie de vivre et ses bons mots au fil d’une histoire entrecoupée de chansons qu’accompagne un somptueux quatuor à cordes pour lequel Fabrice Ravel-Chapuis a conçu de délicats arrangements. Enfin les illustrations du grand livre carré qui accompagne le CD ont été confiées à Albertine dont les personnages hauts en couleurs, l’esprit très BD et le joyeux dynamisme s’accordent à merveille avec l’univers facétieux de Jeanne Plante.

Gilles Avisse

Kalenda, voyage musical dans le monde créole

Livre-disque Lacaza musique Tout s’Métisse

Musiques : Zaf Zapha, textes : Caroline Chotard, illustrations : Laura Guéry

Le sous-titre donné au livre-disque indique parfaitement ce que l’on trouve en mettant le CD dans le lecteur et en feuilletant les pages de l’ouvrage : un « Voyage musical dans le monde créole ». Dès la première chanson on est séduit par une ambiance qui sonne juste, qui sonne créole, y compris quand il s’agit de reprises de titres qu’on ne s’attend pas forcément à trouver ici (Mam’zelle Angèle, Adieu Foulards adieu madras, Ah vous dirai-je maman, Voici le mois de mai, Ne pleure pas Jeannette). Ces chansons prennent une formidable jeunesse. Elles sont joyeuses, entraînantes, convaincantes, elles dégagent une confiance vraie dans la vie, alors qu’on connaît les difficultés de ces pays et pas seulement quand ils sont soumis aux ravages d’un typhon. Le livre complète le voyage et offre ce qu’un office de tourisme n’est pas toujours en mesure de fournir, en donnant de nombreuses indications sur les instruments de musique, les fêtes, les animaux, la géographie, les recettes culinaires, les chants, les modes de vie, etc. Un disque à écouter, à réécouter, un livre à lire et à relire. Une réussite totale.

Gérard Authelain

La vie rêvée

Henri Godon

CD Victorie music

Revoilà les québécois Denis Massé et Jeannot Bournival alias Henri Godon dont le nouvel opus confirme le singulier talent. Car avec une sacrée belle humeur, un humour ravageur, un accent inimitable, les deux compères nous emmènent en chansons dans leur pays où l’ « on fait du ski à moins 32 ». Un bouquet de « tounes » joyeux et plein d’entrain qui nous conte en 12 plages originales aux arrangements fournis mais où la guitare se taille la part belle, des histoires de far west urbain, d’animaux domestiques qui sont de bons compagnons, de gâteau au chocolat, de patates ou de vie au soleil. Une chanson-dictionnaire français-québécois nous éclaire même sur certains mots que nous, petits Français, dont « la mâchoire du haut aime bien les gâteaux », avons du mal à comprendre ! Enfin ce disque chaleureux se clôt superbement sur une tendre « chanson pour rêver » en duo avec un enfant, qui complète la riche palette de ces créatifs et sympathiques gaillards.

Gilles Avisse

Nanan !

Lydie Dupuy

Livre-disque InOuie

Il y a des mots rares, que l’on n’entend plus beaucoup dans les conversations, et qui ont un parfum de poésie d’un autre temps. Il fallait oser l’écrire en gros caractères sur une pochette, et tant mieux s’il intrigue ceux qui le découvriront pour la première fois. Car une autre démarche inhabituelle surprend également à l’audition dès le CD mis dans le lecteur : la délicatesse, la tendresse, le ton employé par Lydie Dupuy, batteuse (auteure, compositrice, directrice artistique). L’introduction sur la pochette donne la clé : une mère emmène son fils au concert. C’est tout simple. Elle lui fait découvrir les musiques qu’elle aime et dont elle se nourrit. Belle leçon d’éducation musicale : faire écouter des choses dont on ne se demande pas si c’est pour adultes ou pour enfants. Et justement le jazz proposé par Lydie Dupuy pour ses enfants n’est pas facile. Les mélodies non plus. Mais elles sont bien jouées, bien enregistrées, et intéressantes. Toute la place est donnée à la musique, à l’orchestre et au chant. Nul doute que d’autres enfants, écoutant ce disque avec leurs parents, y trouveront le même bonheur.

Gérard Authelain

Pinocchio

Edouard Signolet

Livre-disque Didier Jeunesse

Conte d’Edouard Signolet d’après Carlo Collodi, raconté par Elsa Lepoivre et Elliot Jenicot de la Comédie Française Musique de Petitgirard, Mozart, Vivaldi, Chopin, Ravel... Chant : Kate Combault, illustractions de Laetitia Le Saux

Écrit en 1881 par l’italien Carlo Collodi, Pinocchio est un conte d’apprentissage qui veut que l’enfant sans morale ni éducation doit traverser des étapes pour accéder au monde de l’humain ; du statut du bois dur à celui de la chair humaine, douce et perméable aux sentiments. Paresseux, menteur, capricieux, crédule, le pantin de bois, de chapitre en chapitre, rencontre des individus encore plus méchants que lui, sans scrupules, qui lui font frôler la mort après avoir profité de lui !

De promesses en mensonges, de bonnes intentions en trahisons et repentances, le pantin de bois apprendra à grandir et deviendra un être vivant, de chair et de sang, un vrai petit garçon. Dans ce magnifique enregistrement, le texte original a été adapté et raccourci, mais l’essentiel est là : les caractères, les aventures successives et la chute de l’histoire. Deux narrateurs dynamisent le conte comme dans un cabaret ; une mise en scène musicale puise dans un répertoire large et original : le compositeur mêlant ses propres œuvres à des extraits de musique classique et contemporaine, ou même de la chanson française ! Une heure d’écoute réjouissante, comblée par un grand album, dont les illustrations malicieuses donnent toute la dimension psychologique de chacun des personnages.

Blandine Canonne

Pouët

Livre-disque Milan

Chant, paroles et musique François Hadji-Lazaro, illustractions de Delphine Durant

François Hadji-Lazaro connaît bien les enfants (il a été instituteur de maternelle) ; alors la cantine et la récré, il connaît. Il se souvient aussi avec une grande justesse qu’il a été petit. Son physique de videur (métier qu’il a aussi exercé) ne l’empêche pas d’être extrêmement sensible et fin, pour preuve la chanson « J’attends un petit frère ou une petite sœur ». Comme il aime bien la rigolade, les gosses l’adorent. Pour eux il s’est s’amusé à adapter un succès de Pigalle : « Dans la salle du bar-tabac de la rue des Martyrs » devient ainsi « Dans la salle de la cantine de la rue des Martines ». C’est également un formidable musicien qui sait jouer d’une trentaine d’instruments. Il n’en utilise que douze dans ce disque : vielle à roue, cornemuse, accordéon, banjos, oud, pipa, mandoline, concertina, ukulélé, clarinette, pour ne citer que ceux-là. L’illustratrice Delphine Durand s’est glissée malicieusement dans son univers à l’humour décalé avec ses images rigolotes et vivement colorées.

Françoise Tenier

Redondaine

CD Editions Ouï Dire / contes d’auteurs

Gigi Bigot a un talent inimitable pour raconter des histoires ! Avec sa voix grave, son humour débordant, elle fait d’histoires banales ou merveilleuses des moments savoureux. Elle sait traduire et adapter des histoires de tous les temps au monde d’aujourd’hui. Et surtout, elle connaît son public et sait s’adapter, et elle utilise tous les ressorts d’une narration : sa voix s’envole, se fait mystérieuse, elle interroge, et elle se tait, elle imite les oiseaux, les animaux, elle s’étonne, elle frissonne et le public avec elle !!

Dans ce disque, elle raconte des histoires à des enfants, présents sur l’enregistrement, (ceux de la classe de Jean-Marc Dancie de l’école élémentaire Jean Zay de Clermond Ferrand), des histoires de chez eux mais aussi des histoires venues d’ailleurs. Et grâce à elle, on finit par croire à la venue du diable, à la descente de Redondaine du ciel, aux loups qui acceptent d’attendre avant de dévorer les enfants…

Gigi Bigot est secondée par une musique parfaitement décalée et de circonstance, un jazz improvisé que joue souvent en solitaire le trompettiste Thierry Daudé, et que rejoint parfois le percussionniste Alfred Spirli. Aux samplers, Robert Arnold.

Dominique Boutel


Dès 8 ans

Coeur battant

Livre-disque EPM / Les mots magiques

D’après la Reine des Neiges d’Andersen Texte et musique d’Anne Boutin-Pied, illustration de Charlotte Volta

Anne Boutin-Pied est un peu une troubadouresse ou une « trobairitz » des temps modernes : elle s’empare de notre patrimoine des contes, en l’occurrence ceux d’Andersen, et les raconte à sa façon, parfois en les chantant, en les murmurant ou les clamant, s’accompagnant de son alto ou les rythmant de petites percussions. Le résultat est parfois surprenant, il faut s’habituer à cette scansion personnelle, aux entorses que la musicienne-conteuse fait au texte original, mais elle parvient rapidement à envouter celui qui prend le temps d’écouter. Son choix s’est porté sur un très beau conte, celui de la Reine des Neiges, qu’elle adapte librement, ré-écrivant avec la sensibilité d’une jeune femme du 21 ème siècle l’une de ces histoires éternelles où il est question d’amour, de sorts jetés et dénoués, de sorcières douées de pouvoirs, qu’elle a mis en bouche avec des mots à elle, dont elle chante soudain les dialogues, qu’elle raconte en rythmant le récit de phrases courtes qui font avancer l’action, jouant ainsi avec l’attention de celui qui écoute. La musique, elle, rappelle souvent celle des répétitifs américains, ou des chansons populaires venues du fond des temps. La musique crée le suspens, elle envoûte, elle hypnotise comme une magicienne du conte. Elle ne répond à aucune question. Et parfois, des échos du monde se font entendre.

La voix un peu voilée de la conteuse, un peu gouailleuse, qu’elle utilise aussi parfois comme un instrument, fait écho aux accents un peu graves de son instrument, l’alto, le mal aimé des cordes, pourtant si près de la voix.

Le résultat est un très bel album illustré avec discrétion et poésie par Charlotte Volta qu’écouteront avec plaisir petits et grands.

Dominique Boutel

Georgia

Timothée de Fonbelle

Livre-disque Gallimard Jeunesse Musique

Conte musical écrit par Thimothée de Fombelle, raconté par Cécile de France, illustré par Benjamin Chaud, ensemble Contraste, avec Albin de la Simone, Alain Chamfort, Babx, Emilie Loizeau, Pauline Croze, Rosemary Standley, Anny Duperey, en soutient à SOS

Georgia est une livre disque très ambitieux au casting prestigieux. « Une trentaine de talents réunis pour une grande histoire » annonce l’éditeur Gallimard Jeunesse Musique, et c’est vrai. Cette œuvre littéraire-illustrée-chantée-orchestrée est bien un tout. Construit par arborescence(à l’inverse d’un mille feuilles), convoquant un à un les protagonistes avec le talent de les placer au bon rôle, Georgia est une histoire à tiroirs où le temps est cantique, où les chansons sont des bulles traduisant les sentiments. Georgia, chanteuse star, raconte son secret d’enfance, celui qui l’a fait grandir et qui ne la quitte pas. L’Ensemble Contraste est l’initiateur du projet, bercé du souvenir persistant de Emilie Jolie, faisant des rêves le ciment de l’aventure. L’auteur reconnu Timothée de Fombelle a écrit l’histoire et même les chansons, leur conférant une écriture augmentée. Albin de la Simone, artiste de la chanson actuelle a apporté sa pop : il interprète, joue, chante, réalise. Les interprètes défilent défiant les frontières des chapelles et des usages musicaux, impressionnante énumération et non exhaustive à suivre. Babx, Alain Chamfort, Raphaèle Lannadère, Pauline Croze, Emily Loizeau, Ben Mazué, offrent une belle représentation de l’univers chanson, occasion d’une rare réunion sur un même disque. La jeune Marie Oppert, révélée par les Parapluies de Cherbourg de Michel Legrand, interprète avec un accent comédie musicale. Les heureuses reprises appellent à la découverte et offrent une respiration : Georgia par la québécoise Ariane Moffatt, Amazing Grace par Rosemary Standley la voix singulière de Moriaty, Le temps des cerises par le ténor Florian Laconi. L’intervention des jeunes voix de la maîtrise de Paris, et l’orchestration audacieuse de l’Ensemble Constraste proposent au format chanson une ampleur inhabituelle.1h09.

Les illustrations de Benjamin Chaud apportent une simplicité bienvenue. Evidemment, Cécile de France qui interprète Georgia, la narratrice de son secret, est un grain précieux. Une once de gravité est heureusement dissipée par le jeu très rigolo des personnages-rêves, petits compagnons de Georgia. Le « grand rêve » est joué par Annie Duperey. Le livre-cd sert la cause de l’association SOS villages d’enfants.

Delphine Lagache

Kanjil et le roi des tigres

Livre-disque Kanjil

Conte indonésien Auteur-illustratrice Béatrice Tanaka, récit Guy Jacquet

Au redoutable roi des tigres venu envahir Java, Kanjil le cerf-nain oppose son astuce et ... un piquant de porc-épic. Tout est réussi dans ce livre-disque : l’histoire, conte populaire indonésien qui marque le triomphe de l’intelligence sur la force brutale ; le comédien Guy Jacquet qui tient tous les rôles avec brio et investit un texte succulent jouant sur les sonorités et les allitérations ; les luxuriantes illustrations de Béatrice Tanaka, inspirées par le batik et le théâtre d’ombres indonésien ; enfin la musique : gamelan et anklung, rapportées par deux ethno-musicologues de Java. Ceux qui veulent en savoir plus sur l’Indonésie, ses îles, son théâtre d’ombres et ses gamelans seront comblés avec la partie documentaire (dans le livre et dans le CD).

Françoise Tenier

Marre Mots

Yoanna et Brice Quillion

CD Matcha / Musicast www.marremots.fr

L’entrée en voix et en musique laisse prévoir qu’il va se passer quelque chose d’intéressant. En quelques mesures tout est présent dans ce que l’on retrouve ensuite dans l’ensemble du disque. Voix parlée, polyphonie, riffs musicaux qui suivent les interventions vocales, les appellent ou les commentent : une vraie réussite dans la composition. Les textes, quant à eux, sont révélateurs de ce qui habite l’enfant quand il est seul, en classe, dans une cour de récréation, quand le père ne sait pas ce que c’est d’avoir un fils, quand l’institutrice n’écoute pas les questions. Il y a l’enfant avec ses peurs et sans potes. Il y a l’enfant qui est le plus petit, avec un nez en patate et une chemise qui est moche, et donc boudé par les copains. Tout cela n’est pas très gai, mais il est vrai qu’à cet âge là, on se pose déjà des questions : « qui a inventé la mort ? ». Ne pas prendre en compte cette question en l’évacuant dans l’anecdotique ou les réjouissances de pacotille n’aide pas non plus à assumer les troubles secrets de l’enfance. Pour toutes ces raisons, on ne peut que conseiller une écoute accompagnée.

Gérard Authelain


Dès 10 ans

Ma beauté affronte le diable

Mimi Barthélémy

Edition Ouï Dire / Contes d’auteurs

Chants : Alizée Elefante, Coralie et Mimi Barthélémy

Une lavandière qui exploite son enfant et va le regretter, une belle-mère qui tente de livrer sa belle-fille à « une chose hideuse », une jeune fille qui se transforme en bananier pour tester les sentiments de son amoureux, un oiseau qui grossit jusqu’à devenir monstrueux, un homme inconsolable de la mort de sa femme... Six contes de la tradition haïtienne où la méchanceté côtoie le merveilleux et le fantastique. Le timbre doucement rauque de Mimi Barthélemy, son phrasé musical et rythmé font merveille - sans oublier les polyphonies où la voix grave de la conteuse s’enlace avec celles de sa fille et de sa petite-fille, ouvrant et fermant un récit ou s’intégrant à sa trame narrative.

Françoise Tenier