Sélection Jeune public automne 2017


Dès la naissance

Berceuses et balladines jazz

Livre-disque Didier Jeunesse

Arrangement : Thierry Eliez
Chant : Ceilin Poggi
Notices : Murielle Szac
Illustrations : Ilya Green

Quelle jolie chose que cet album de 8 standards de jazz qu’il ne faut pas écouter d’une oreille distraite. Au piano, Thierry Eliez interprète 8 morceaux aussi différends que Summertime de Gershwin ou Blackbird de Lennon, Isn’t she lovely de Stevie Wonder, pour les plus connus. Mais il ne se contente pas de rejouer à sa manière, non : pour chaque morceau, il se permet d’y imbriquer une autre mélodie. C’est ainsi qu’on entend la gymnopédie n°1 d’Eric Satie sur une chanson de Barbra Streisand ; du frère jacques sur la chanson de John Lennon, un phrasé de Bach plus loin… ! Les textes sont chantés par Ceilin Poggi d’une voix légère et les traductions, imprimées dans le joli livre cartonné et illustré, sont des poésies inspirées du texte original. Délicieusement irrévérencieux et génial, cet album a le don d’être déroutant pour de jeunes parents baignant dans un autre univers musical d’aujourd’hui. Mais les plus jeunes oreilles sauront leur faire apprécier !
Dès la naissance et famille.

Blandine Canonne


Dès 2 ans

Chat Caché

Livre-disque Didier Jeunesse, coll. Polichinelle

Par Natalie Tual et Gilles Belouin, illustrations : Charlotte Des Ligneris
Livre-disque Didier Jeunesse, coll. Polichinelle

Un petit enfant (garçon ou fille, on ne sait pas, mais qu’importe) part à l’aventure dans le jardin à la suite de son chat. Tout est motif à émerveillement : un papillon, une fourmi, un oiseau, un jeu de cache-cache, et tout finit par un gros câlin entre l’enfant et l’animal. L’histoire toute simple est servie par la voix ronde et souple de Natalie Tual. À la musicalité du texte rythmé par des répétitions et des onomatopées fait écho l’écrin sonore créé par Gilles Belouin avec ses percussions mélodiques, vocales et corporelles et ses instruments acoustiques insolites : quitiplas, ocarina, cencerros ou sacs plastiques ! Voilà une musique qui balance bien tout en restant dans la douceur et des chansons à reprendre avec les enfants (lignes mélodiques et accords de guitare dans l’album gaiement illustré par Charlotte des Ligneris).

Françoise Tenier

Câlins

Livre-disque Benjamins media, coll. Taille S

Texte et illustrations : Antoine Guilloppé, voix d’enfants
Livre-disque Benjamins media, coll. Taille S

Je vois mes amies Barbara, Delphine ou Marie-Alice feuilleter les pages de l’album avec leurs princes et princesses âgés de 20 mois, et à qui elles vont commenter les belles illustrations d’Antoine Guillopé, auteur également du texte. Je les entends lire chaque phrase en y ajoutant quelques adjectifs de leur cru. A la suite de quoi, les enfants vont dire « Encore ! » et il faudra réécouter avec le disque, et réécouter sans le disque, et remettre le disque et raconter à nouveau l’histoire en apportant les variations inédites de l’heure. L’ensemble de l’ouvrage est sobre, discret, musicalement évocateur et non illustrateur, avec des voix d’enfants magistralement captées. L’ensemble est conduit avec une telle grâce et un tel raffinement que l’objet livre-disque impose de lui-même l’affection suggérée par le titre de l’ouvrage. On imagine sans peine que cette délicatesse a été le guide tout au long de la réalisation à laquelle ont participé des classes d’enfants. Cette qualité vaut également pour l’adulte qui trouvera à son tour, dans le contact direct avec le jeune enfant, matière à réaliser et réinventer sa propre intervention câline auprès de ce jeune auditoire avide de tendresse. Le tout avec une signature originale en plage 3 qui est la marque de Benjamins Media.

Gérard Authelain

Les instruments de la musique klezmer

Livre-disque Didier Jeunesse, coll. Ecoute et devine

Compositeur : Jean-Christophe Hoarau
Interprète : groupe Yankele
Illustrations : Lucile Placin
Livre-disque Didier Jeunesse, coll. Ecoute et devine

La musique Klezmer, c’est la musique folklorique juive ashkénaze, une musique qui s’est jouée de l’Est à l’Ouest de l’Europe pour accompagner les grands évènements de la vie. Elle contient à la fois la joie de ces moments et la tristesse d’un peuple poursuivi et maltraité depuis des siècles. On la retrouve également dans tout un courant du jazz contemporain.
« Klezmer » vient de l’hébreu et signifie « instruments de musique », et bien qu’elle se soit nourrie de toutes les cultures qu’elle a traversées, la musique klezmer se joue avec quelques instruments de base incontournables. Ce sont ces instruments, l’accordéon, la contrebasse, la clarinette, la guitare et le violon, qui sont donnés à découvrir dans ce livre-disque très simple et très ingénieux. Au delà des caractéristiques de cette musique, la curiosité auditive du jeune auditeur est sollicitée par un petit jeu qui apparente le son des instruments à d’autres sons de la vie quotidienne. Puis, l’instrument reconnu, il joue en soliste une petite mélodie, jamais trop longue, mais qui donne un aperçu des possibilités de chaque instrument.
Quand les instruments se retrouvent tous ensemble pour le bouquet final, on entend enfin cette musique si particulière, qui donne envie de danser.
L’idée est jolie, car les sons produits par les instruments ne sont pas immédiatement reconnaissables et demandent une curiosité de la part de celui qui écoute. Les musiques choisies pour illustrer chacun des instruments sont parfois un peu austères, quand on sait comme la musique klezmer est dansante mais les interprètes de haut vol savent donner à leurs instruments respectifs de belles couleurs. Les illustrations sont simples, et là aussi, la curiosité est à l’œuvre, puisqu’il faut soulever une petite languette pour découvrir l’instrument qui produit les sons entendus.
A l’usage des parents qui voudraient accompagner l’écoute, un petit glossaire à la fin de l’album renseigne de façon plus organologique les instruments entendus.
Dans la même collection, et sur le même principe, les enfants peuvent découvrir les instruments de la musique du Brésil, de l’Afrique, bien que ce soit tout un continent, et la musique de Pipo
à partir de 3 ans

Dominique Boutel


Dès 4 ans

L’ours qui ne rentrait plus dans son slip

Livre-disque Benjamins media, coll. Taille M

Texte d’Emilie Chazerand
Illustrations de Félix Rousseau
Interprétation de Ronan Ducolomb

Un dimanche matin, l’ours ne retrouve plus son slip sur l’étendoir… ouf il l’aperçoit sur les galets, mais crac, il ne rentre plus dedans. Il se dit alors qu’il est trop gros et se met aussi sec au régime… Mais la véritable histoire de l’ours réside dans le mystère du slip trop petit…
Ce nouveau texte de l’auteure Emilie Chazerand est doté d’un humour qui n’a pas besoin d’en faire trop pour être bon et rond. Il s’autorise un langage contemporain et du quotidien. Il s’adresse au petit lecteur pour qu’il trouve lui-même le deuxième degré et la morale de cette fable bien marrante. Elégance et rebondissements cuivrés sont assurés par le ton du narrateur Ronan Ducolomb et le jazz de Geoffray Peter Gascoyne. L’illustration sonore de Ludovic Rocca est extra : à noter les incursions d’enregistrements sur dictaphone avec son du « rewind » ! Les personnages évoluent en rouge et violet dans la forêt super verte : les dessins de Félix Rousseau donnent un sympathique cadre « double-pages » à cette histoire.
Comme pour « La vérité vraie sur Mireille Marcassin », livre-cd-mp3 récemment paru chez Benjamin Médias, Emilie Chazerand aborde ici la question des apparences, des différences et de l’acceptation de soi.

Delphine Lagache


Dès 6 ans

Grand Tintamarre

Chansons et comptines acadiennes

Livre-disque La Montagne secrète

Chansons et comptines acadiennes
Interprétées par Joseph Edgar, Lisa LeBlanc, Robin-Joël Cool, Wanabi Farmeur, Vishtèn, Caroline Savoie et Edith Butler
Illustrations : Mathilde Cinq-Mars
Livre-disque La Montagne secrète

Quelle truculence chez nos amis québéquois ! Voici une nouvelle façon de l’éprouver avec cette dernière parution des éditions La Montagne Secrète qui rassemble une quinzaine de chansons, dont l’origine française pour certaines remonte à loin et qui font partie du patrimoine de l’Acadie, cette région située au nord-est du Québec. Elles ont été collectées par une équipe qui est allée puiser dans les archives aussi bien que dans les pratiques encore vivantes et revisitées par toute une équipe de musiciens et interprètes, menés par Benoit Morier.
Truffées de mots proprement « acadiens », dont la traduction nous est donnée, parfois teintées d’un accent qui déconcerte, ces chansons évoquent la mer, la vie de tous les jours, les petits métiers, la nature, et nous sont livrées dans des arrangements qui à la fois respectent la mélodie d’origine et modernisent l’approche, le tout truffé de sons joliment mixés.
Celles que nous connaissons, Dans la prison de Nantes, A la claire fontaine ou J’ai plumé mon alouette, prennent une couleur intéressante dans ces nouvelles versions.
Comme souvent à La Montagne secrète, on ne lésine pas sur la qualité des interprètes lorsqu’il s’agit d’enregistrer pour le jeune public : les voix ont tous les grains possibles, voix d’hommes et de femmes, jeunes et vieilles, artistes connus sur la scène canadienne comme Joseph Edgar, Lisa Leblanc, Robin-Joel Cool, Wanabi Farmeur, Caroline Savoie ou Vishtèn, accompagnées par des instruments acoustiques, accordéon, guitare, violons, piano…
Le tout crée un ensemble assez exotique et plein de charme, et surtout que sous-tend une belle vitalité.
à partir de 6 ans

Dominique Boutel

Badada

Babouille Bonbon

CD Victor Mélodie

Par les Babouille Bonbon
CD Victor Mélodie

Dimba l’enfant griot

CD Victor Mélodie

Par Emilio Bissaya et Thierry Cassard

À la demande de son père, le jeune Dimba parcourt l’Afrique à la recherche de quatre instruments magiques. Au fil ténu de ce récit raconté par la belle voix chaude d’Emilio Bissaya s’accrochent chansons, musiques et rencontres avec des personnages étonnants. On reprend les refrains des chansons en français ou en langue vernaculaire, on danse sur les superbes soli de balafon, de djembé, ou de kalimba, on s’émerveille à l’écoute du bâton de pluie, on se passionne pour les aventures de Bouki le lièvre. Par un guitariste-chanteur-comédien camerounais et un percussionniste français voilà une belle réalisation qui ouvrira les oreilles des enfants aux sonorités des instruments et rythmes africains. D’après un spectacle écrit par Marlène Ngaro, Thierry Cassard et Will Maës.

Françoise Tenier

Au jardin des bêtes sauvages

Livre-disque InOuie

Musique et textes de Pierre Vellones
Par Patrick Reboud et Marie Mazille
Illustrations : Capucine Mazille
Récitante : Anne Sylvestre
Livre-disque InOuie

Cartoons

CD Train Fantôme/L’Autre Distribution

Par Fred Pallem et le Sacre du tympan
CD Train Fantôme/L’Autre Distribution


Dès 8 ans

Dare d’art

Une histoire de l’art en chansons

CD Cie Paradis Eprouvette/Victorie Music

Une histoire de l’art en chansons
Par Cyrille Marche et Marc Fauroux
CD Cie Paradis Eprouvette/Victorie Music

Ce CD, reflet d’un spectacle présenté l’été dernier en Off à Avignon, est un régal musical pour petites et grandes oreilles, artiste amateur ou non. Le propos est d’initier au regard qu’on porte sur l’image peinte, à travers les œuvres de divers peintres comme Van Eyck, Arcimboldo, Goya, Matisse ou encore Magritte. Deux compères se promènent de nuit dans un musée ; ils commentent et discutent tous deux, chantent et s’amusent en découvrant les tableaux. Les textes des dialogues et des chansons sont poétiques, mais aussi documentés (ce qui ravira des enseignants), l’illustration sonore et les bruitages, la rythmique, les voix, tout participe à cet ovni musical original et plus que plaisant. Chaque plage aborde une période marquante de l’histoire de l’art, mais rien n’est didactique ; ici c’est une ballade (et une balade) en chansons qui fait la part belle à l’humour, aux clins d’œils, à l’émotion. On a rapidement envie de voir ces tableaux dont il est question, et c’est en cela que cette initiation artistique est une réussite, et que finalement cette production est aussi une œuvre artistique !
Dès 8 ans.

Blandine Canonne

Alice et merveilles

Livre-disque Didier Jeunesse/ Radio France éditions

Conte musical de Stéphane Michaka
D’après le roman de Lewis Carroll
Illustrations de Clémence Pollet
Orchestre national de France et solistes de la Maîtrise de Radio France
Musique et direction d’orchestre : Didier Benetti
Livre-disque Didier Jeunesse/ Radio France éditions

Petite fille égarée dans un monde de fous où règnent l’absurde et l’arbitraire, Alice ne cesse d’exercer son sens de la logique au fil de rencontres aussi absurdes que saugrenues. Ni le chat de Cheshire, ni le chapelier fou, ni la reine de cœur qui veut couper la tête à tout le monde ne se rendront à ses arguments pourtant pleins de bon sens. Voilà une belle et intelligente adaptation d’Alice au pays des merveilles, réalisée dans le cadre des concert-fictions de France Culture. Stéphane Michaka n’a pu en reprendre tous les épisodes (contrainte horaire de radiodiffusion oblige), mais restitue parfaitement l’esprit non-sensique du roman. Bénéficiant de la présence de l’Orchestre national de France et de la Maitrise de Radio-France, la musique, entre bande originale de film et comédie musicale, accompagne des dialogues enlevés, dans la meilleure tradition du théâtre radiophonique - avec une distribution hors-pair : Juliette Roudet en Alice, Philippe Laudenbach en lapin blanc pressé, Jean-Paul Farré en chapelier fou.

Françoise Tenier

Nouchka et la grande question

Livre-disque Le Label dans la forêt

Conte musical raconté et interprété par Serena Fisseau
Textes de David Sire
Musiques de Samuel Strouk
Illustrations de Soline Garry
Livre-disque Le Label dans la forêt

Qu’est-ce qu’une grande question, pour une enfant assise toute seule sur le banc dans la cour d’école ? Et quelle différence avec les petites questions ? Pas facile à un adulte de répondre à une question dont il n’est pas certain d’avoir cerné les renfoncements. L’auteur du texte et des chansons ne s’accorde aucune facilité de langage, même quand il adopte le vocabulaire enfantin et commence chaque vers d’une chanson par « trop », ou même « trop pas pareille, trop pas normale ». Alors peu à peu on découvre que la vraie question, pour Nouchka, est sa place parmi les autres. Les autres tout autour, qui empêchent d’avoir son propre espace, sa place, ses souvenirs, son temps de silence, sa vie comme elle l’entend. La suite de l’histoire est celle d’une réconciliation, pas seulement avec les copains qui changeront d’avis en finale, mais d’abord de Nouchka avec elle-même, grâce à une vraie réponse à sa grande question, elle dont le papa est parti (décédé ? envolé vers d’autres horizons ?), et qui se demande vers où la vie s’en va. La réponse est apportée par Zya, la femme de service, celle qui est hors cadre de vie normal, qui vient après les autres quand l’école est redevenue silencieuse. Zya « n’a rien dit, elle n’a rien fait ; elle a juste attendu, comme un feu, pour éclairer, pour réchauffer ». C’était la seule réponse vraie et efficace à la grande question de Nouchka.
La diction en voix de confidence par la récitante, comme la musique, aussi discrète et aussi juste que la voix de Zya, sont à l’unisson de ce conte où les chansons ne sont pas de l’ordre de la fioriture, mais participent pleinement au récit.

Gérard Authelain

Le lac des cygnes

Livre-disque Didier Jeunesse

Musique : Piotr Ilitch Tchaïvovski
Texte de Pierre Coran
Récitante : Nathalie Dessay
Illustrations : Olivier Desvaux
Livre-disque Didier Jeunesse

Un ouvrage classique sur la musique classique réalisé avec le plus grand soin par des amoureux qui veulent donner l’envie de la découvrir, c’est finalement assez rare !
C’est le cas avec cette version du Lac des cygnes de Tchaikovski qui a réuni une équipe de spécialistes et de passionnés dont les talents croisés font de ce bel objet une entrée triomphale dans le grand répertoire.
Comme le raconte Marc Dumont, qui supervise la réalisation impeccable de ce très bel album (bel équilibre entre la voix et la musique, mixage soigné…), le Lac des cygnes est un des grands classiques de la musique occidentale mais qui en connait la vraie histoire ? Les auteurs ont choisi la version optimiste pour raconter cette histoire fantastique, dont s’est emparé dans l’album l’écrivain et poète belge Pierre Coran, qui est devenu l’un des ballets les plus dansé au monde. Le parti-pris des concepteurs fait plaisir : on y entend largement la musique jouée par un orchestre russe de haut niveau (on lui fait confiance pour séduire les jeunes oreilles) portée par un texte qui n’est en rien édulcoré.
On est saisi également par la beauté des illustrations qui sont des peintures originales d’Olivier Desvaux, un artiste qui s’est frotté, à l’occasion d’un projet à l’Opéra Garnier, à l’univers du classique et de la danse.
Quant à la lectrice, c’est la soprano Nathalie Dessay, reconvertie pour notre plus grand plaisir en conteuse : une articulation parfaite, une mélodie dans la voix, elle sert le texte simple mais efficace de Pierre Coran sans surcharge, avec justesse et émotion .
La version racontée est suivie d’une sélection des plus beaux airs de danses du ballet !

A partir de 8 ans.

Dominique Boutel